Mon avis sur le film : Las Vegas parano

Las_Vegas_Parano-avis

Apparu en 1998, Las Vegas Parano, qui s’intitule également Fear and Loathing in Las Vegas, Peur et dégoût à Las Vegas au Québec et au Nouveau-Brunswick, est un film américain exécuté par Terry Gilliam. Il s’agit d’une adaptation du roman de Hunter S. Thompson « Fear and Loathing in Las Vegas: A Savage Journey to the Heart of the American Dream », édité en 1972.

Un petit aperçu et résumé du film

Ce film comédie dramatique intègre deux acteurs principaux dont Johnny Depp et Benicio del, des personnages basés respectivement sur Hunter S. Thompson lui-même ainsi qu’Oscar Zeta Acosta. Las Vegas Parano a connu un certain échec commercial durant sa sortie au cinéma, mais est par la suite devenu un film culte.

En effet, les scénarios reflètent les aventures horrifiques et burlesques du journaliste Raoul Duke (alias Hunter S. Thompson) accompagné de son avocat le Maître Gonzo en 1971. Ils sont conviés à Las Vegas pour couvrir un événement sportif majeur, les 400 miles de Las Vegas, une course de motos dans le désert aux allures de kermesse populaire. Mais le reportage n’est qu’un prétexte des deux gaillards puisqu’ils en ont profité pour emmener vont une quantité impressionnante de drogues et alcools divers (mescaline, LSD, cocaïne, marijuana, poppers, et même de l’éther). Ils comptent bien les consommer durant leur séjour. Ils vont ainsi halluciner constamment dans une ville déjà monstrueuse au naturel, tout en semant la pagaille dans la chambre d’hôtel. Tous les deux accumulent ennuis et problèmes durant le film.

Avis sur le film

Le film Las Vegas parano est une réalisation parfaite et fidèle de l’œuvre originale d’Hunter S. Thompson, un écrivain journaliste légendaire, avec une virtuosité technique exubérante. Les graphismes sont excellents, tout comme les effets spéciaux attendus. Il y en a beaucoup à profiter dans ce long métrage, au niveau des scènes et des plans, qui retracent bien l’élargissement du temps engendré par la drogue. Chaque prise de vue et chaque séquence ont été réalisées avec beaucoup de soin.

Ce film, aux allures excentriques, loin des carcans de ces films souvent trop emphatiques, trop violents ou trop commerciaux. C’est plus adapté qu’il n’a pas mis en scène que des scènes digressives, sans aucun perfectionnement dramatique, précisément comme dans le roman. Il ne s’agit pas uniquement d’une comédie psychédélique sans fondement, mais c’est un grand film, un chef d’œuvre du cinéma, avec les vies tumultueuses de Gonzo, un reporter déjanté. Derrière chaque scène plus captivante et hilarante, vous pouvez découvrir des critiques cachées envers la société américaine, de la déchéance humaine à toute échelle, retouchées par des notes de comédie. Il ne faut pas juste se résigner sur l’aventure débile des deux drogués au comportement absurde, vous créant même un mal de tête.

De plus, les acteurs assurent bien leur rôle, Johnny Depp incarne le sien avec talent. Entre lui et Hunter Thompson, un lien d’amitié s’est établi. Et Johnny Depp, lui-même qui a payé pour la propulsion des cendres d’Hunter au canon, quand il est décédé.

Puis, la bande son est excellente, elle colle parfaitement à l’époque.

las-vegas-parano-synopsis